Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le blogue-notes de anne-marie dutilh

SI UN MATIN TU REVIENS...

2 Août 2021, 16:56pm

Publié par Anne-Marie DUTILH

SI UN MATIN TU REVIENS...

Si tu ne revenais jamais t'attarder à notre table 
Par résistance ou par pénitence
Je ferais de ton absence une épaisse habitude
Je garderais victoire au cœur
Le cliché passé du bonheur assis simplement à la cime de notre histoire 
J'enfouirais dans l'intimité de ma mémoire le souvenir brûlant
D'un homme exilé et d'une dame coite
Si tu ne revenais jamais
Souviens toi simplement du passé assis dans les brumes pâles de nos existences
Mais si un matin tu reviens attarder ton sourire à ma joue
Si la raison panse la brûlure
Si la sagesse apaise l'amertume
Si la bienveillance rapièce la déchirure 
Souviens toi simplement du passé assis dans les brumes pâles de nos existences
Et des jours à conquérir encore l'avenir...

 

Anne-Marie Dutilh

Selon le code de la propriété intellectuelle, tous droits réservés pour tous pays © Éditions L'Écritoire du Reguin.

Pour toutes informations sur les textes à la feuille et les recueils publiés Cliquer ici

 

Voir les commentaires

LES PLEURS MUETS

18 Juillet 2021, 18:26pm

Publié par Anne-Marie DUTILH

Ce sont des afflictions épaisses et profondes qui se terrent dans les abysses intimes du souffle. Des souffrances stériles qui pressent entre les mâchoires de leur étau lugubre le corps et l'âme jusqu'à l'asphyxie oppressive. Personne n'entend ruisseler leur flot incessant dans la mélancolie de l'absence. Personne ne les voit suinter sur la figure déclinée, ternie par le long défilé du temps d'espérance. Ils ne franchissent pas la berge des lèvres serrées, qu'esquisse l'illusion d'un maigre sourire. Ils ronronnent dans le silence blafard du cœur naufragé. Les pleurs muets s'exilent en secret dans la gorge éraflée et personne ne perçoit l'ombre d'un soupçon de tristesse amenuisant.

 

Anne-Marie Dutilh

 

Selon le code de la propriété intellectuelle, tous droits réservés pour tous pays © Éditions L'Écritoire du Reguin.

Pour toutes informations sur les textes à la feuille et les recueils publiés Cliquer ici

 

Voir les commentaires

EXPOSITION PEINTURES

1 Juillet 2021, 18:15pm

Publié par Anne-Marie DUTILH

EXTRAIT DES TOILES EXPOSEES A L'OFFICE DE TOURISME VALS DE SAINTONGE à SAINT JEAN D'ANGELY JUILLET 2021
EXTRAIT DES TOILES EXPOSEES A L'OFFICE DE TOURISME VALS DE SAINTONGE à SAINT JEAN D'ANGELY JUILLET 2021
EXTRAIT DES TOILES EXPOSEES A L'OFFICE DE TOURISME VALS DE SAINTONGE à SAINT JEAN D'ANGELY JUILLET 2021
EXTRAIT DES TOILES EXPOSEES A L'OFFICE DE TOURISME VALS DE SAINTONGE à SAINT JEAN D'ANGELY JUILLET 2021
EXTRAIT DES TOILES EXPOSEES A L'OFFICE DE TOURISME VALS DE SAINTONGE à SAINT JEAN D'ANGELY JUILLET 2021

EXTRAIT DES TOILES EXPOSEES A L'OFFICE DE TOURISME VALS DE SAINTONGE à SAINT JEAN D'ANGELY JUILLET 2021

EXPOSITION PEINTURES

[...]
Elle est évanouie à jamais la candeur
Qui fait que l’on s’éprend d’un petit air boudeur
Qui n’est bien qu’à travers le voile,
Et qu’on n’a pas de mots assez ambitieux
Pour dire à ses amis qu’elle a de jolis yeux
Couleur de bleuet et d’étoile.

[...]


Extrait de « Vers le Passé » Le Parnasse contemporain, François Coppée, 1866

___________________________

ANNE-MARIE DUTILH

 

''BLEU ET C'EST TOUT ''

 

EXPOSITION

 

du 1er au 31 juillet 2021

 

Office de Tourisme Destination Vals De Saintonge

8 rue de la Grosse Horloge 17400 Saint Jean d'Angély - +33 (0)5 46 32 04 72

 

En raison des mesures sanitaires il n'est pas prévu de vernissage. Merci de bien vouloir m'en excuser.

Cependant je peux vous rencontrer l'après-midi sur l'exposition. Vous pouvez me contacter au : 

+33 (0)6 74 15 17 40 ou amdutilh@gmail.com

 

Anne-Marie Dutilh

 

Selon le code de la propriété intellectuelle, tous droits réservés pour tous pays Copyright by © Éditions L’Écritoire du Reguin 

 Pour plus d'informations Cliquez ici

Voir les commentaires

UNE LARME SUR TA JOUE

27 Juin 2021, 23:06pm

Publié par Anne-Marie DUTILH

UNE LARME SUR TA JOUE

Tu as des bonheurs uniques qui habitent tes jours. Et tu as tant de chagrins secrets qui assombrissent ton cœur. Une larme de tristesse longue glisse sur le velours de ta joue. J'aimerais l'essuyer à la soie de mon cil pour apaiser ton tourment. Mais mon cil a-t-il le pouvoir de sécher une larme sur ta joue ? Il y a tant de larmes qui coulent sur tant de joues. Qui les regardent ? Qui les voit ? Les ingrats ne regardent pas. Les complices s'évadent. Les arrogants ironisent. Même si tu éclipses la larme sur ta joue, moi je la vois rouler comme perle de pluie sur le rempart de ta forteresse. Il faut s'élever bien au dessus des étoiles pour recouvrir d'un tulle de tendresse celui qui pleure son silence en solitaire.

 

Anne-Marie Dutilh

Selon le code de la propriété intellectuelle, tous droits réservés pour tous pays Copyright by © Éditions L’Écritoire du Reguin 

 Pour plus d'informations Cliquez ici

Voir les commentaires

LES QUATRE SAISONS : L'ESTATE

21 Juin 2021, 04:32am

Publié par Anne-Marie DUTILH

Les Espigueiros (greniers à grain) du Portugal

Les Espigueiros (greniers à grain) du Portugal

Poème : Les quatre saisons : l'estate (l'été) Concerto n° 2 en sol mineur, op. 8, RV 315

 

Allegro non molto - Allegro
Sous la dure saison écrasée de soleil,
Homme et troupeaux se languissent, et s'embrase le pin.
Le coucou se fait entendre, et bientôt d'une seule voix,
Chantent la Tourterelle et le Chardonneret.

Zéphyr souffle doucement, mais, tout à coup,
Borée s'agite et cherche querelle à son voisin.
Le pâtre s'afflige, car il craint
L'orage furieux, et son destin.


Adagio - Presto - Adagio
À ses membres las, le repos est refusé :
La crainte des éclairs et le fier tonnerre,
Et l'essaim furieux des mouches et des taons.


Presto
Ah, ses craintes n'étaient que trop vraies,
Le ciel tonne et fulmine et la grêle
Coupe les têtes des épis et des tiges.

 

* Prêtre catholique, le maestro, Antonio Vivaldi est né à Venise le 4 mars 1678. Il est mort à Vienne le 28 juillet 1741. Virtuose du violon il est admiré et reconnu comme l'un des plus importants compositeurs de la période baroque. Sa renommée franchit les frontières de l'Italie et de l'Europe. A mon oreille primitive, le « quattro stagioni », composé vers 1723, est un hymne par excellence à la nature. Je partage avec vous le poème « La primavéra » en attendant les saisons suivantes. Anne-Marie Dutilh

 

Selon le code de la propriété intellectuelle, tous droits réservés pour tous pays © Éditions L'Écritoire du Reguin.

Pour toutes informations sur les textes à la feuille et les recueils publiés Cliquer ici

 

 

Voir les commentaires

ROSE

30 Mai 2021, 16:02pm

Publié par Anne-Marie DUTILH

ROSE

Au jardin la rose s'est éclose ce matin

Tu l'as écourtée pour m'en faire présent

Chaque pétale est un message amical

Et dans la transparence de son amphore

Jour après jour elle m'abandonne des nouvelles...

 

Anne-Marie Dutilh

 

Selon le code de la propriété intellectuelle, tous droits réservés pour tous pays © Éditions L'Écritoire du Reguin.

Pour toutes informations sur les textes à la feuille et les recueils publiés Cliquer ici

 

Voir les commentaires

MADAME

3 Mai 2021, 09:29am

Publié par Anne-Marie DUTILH

MADAME

Madame

C’est encore à vous que je prie

Comme aux temps sages de l’innocence

Les mains jointes à genoux à la semelle du lit

Soumise à dieu je ne sais qui

Madame

C’est encore à vous que je prie

 

Madame

C’est encore à vous que je prie

Ces mots comme la litanie de Notre Père et je vous salue Marie

Madame

Est-ce que j’ai bien compris ?

 

Madame

C’est à vous que j’adresse encore un cri

Vous qui savez infiniment la fracture qu’est la vie

C’est entre vos mains que je dépose mes armes

Comme on offre en dernier recours ses dernières larmes

Madame

 

Madame

Je pose en offrande à votre regard

Les reliques d’un journal imparfait

Ma mélancolie.

 

 

 

 

Anne-Marie Dutilh

 

Selon le code de la propriété intellectuelle, tous droits réservés pour tous pays © Éditions L'Écritoire du Reguin.

Pour toutes informations sur les textes à la feuille et les recueils publiés Cliquer ici

Voir les commentaires

Publié depuis Overblog et Facebook

15 Avril 2021, 09:00am

Publié par Anne-Marie DUTILH

Ô toi source

Que caresse de sa main rugueuse le délire

Toi qui longe à petites gouttes de lune les franges de ta délivrance

Entend

Dans les brumes pâles du silence

Le vent sage qui fredonne à ton oreille éloignée sa complainte tamisée

Entend

Dans la cachette gibbeuse de l'absence

Le vent discret

Qui chuchote

Ses certitudes mélancoliques dans l'étang de l'existence

Et donne-nous encore ta main

Pour butiner un je t'aime final

Aux cils du soir 

 

Anne-Marie Dutilh

 

 

Selon le code de la propriété intellectuelle, tous droits réservés pour tous pays © Éditions L'Écritoire du Reguin.

Pour toutes informations sur les textes à la feuille et les recueils publiés Cliquer ici

 

Voir les commentaires

BULLE DE VERRE

5 Avril 2021, 18:50pm

Publié par Anne-Marie DUTILH

Il était une fois, posée sur l’angle d’une grande cheminée de pierre blanche, une bulle de verre habitée par un petit poisson. Une bulle cristalline et bien potelée. Une bulle de verre dans laquelle des enfants joyeux avaient créé un décor d’agates et de plantes de nylon. Un décor simple pour un petit poisson vermillon qui coulait des jours heureux. Un petit poisson énergique aux nageoires vaporeuses et transparentes. Un petit poisson prénommé Arthur.

 

Un matin alors qu’il se préparait à prendre son petit déjeuner, Arthur, senti dans sa bouche une chose étrange qui ne craquait pas sous la dent. Alors Arthur mordit plus fort mais rien n’y fit. Il du rejeter ce qu’il pensait être un aliment. Et oh! surprise lorsqu’il vit tomber dans l’eau claire de sa bulle de verre, une petite dent. Arthur venait de perdre sa première dent. Une dent de plancton comme on dit chez les poissons.

 

Alors ce soir, comme le lui a apprit sa maman, Arthur déposera, du bout des lèvres, avec une délicatesse non retenue, sa dent sur la feuille de son nénuphar. Et pendant son sommeil Rigolo, le chat qui rôde régulièrement autour de la bulle de verre prendra la dent et remettra à Arthur une pépite de daphnie.

 

Anne-Marie Dutilh

 

Extrait du recueil petites élégies profanes - dépôt légal 4ème trimestre 2002

 

Selon le code de la propriété intellectuelle, tous droits réservés pour tous pays © Éditions L'Écritoire du Reguin.

Pour toutes informations sur les textes à la feuille et les recueils publiés Cliquer ici

Voir les commentaires

LES QUATRE SAISONS : Le Printemps

20 Mars 2021, 10:37am

Publié par Anne-Marie DUTILH

LES QUATRE SAISONS : Le Printemps

Allegro
Voici le Printemps,
Que les oiseaux saluent d'un chant joyeux.
Et les fontaines, au souffle des zéphyrs,
Jaillissent en un doux murmure.

Ils viennent, couvrant l'air d'un manteau noir,
Le tonnerre et l'éclair messagers de l'orage.
Enfin, le calme revenu, les oisillons
Reprennent leur chant mélodieux.


Largo
Et sur le pré fleuri et tendre,
Au doux murmure du feuillage et des herbes,
Dort le chevrier, son chien fidèle à ses pieds.


Allegro
Au son festif de la musette
Dansent les nymphes et les bergers,
Sous le brillant firmament du printemps.

 

Antonio Vivaldi

Poème « Le printemps » extrait des quatre saisons


 

* Prêtre catholique, le maestro, Antonio Vivaldi est né à Venise le 4 mars 1678. Il est mort à Vienne le 28 juillet 1741. Virtuose du violon il est admiré et reconnu comme l'un des plus importants compositeurs de la période baroque. Sa renommée franchit les frontières de l'Italie et de l'Europe. A mon oreille primitive, le « quattro stagioni », composé vers 1723, est un hymne par excellence à la nature. Je partage avec vous le poème « La primavéra » en attendant les saisons suivantes. Anne-Marie Dutilh

 

 

 

Selon le code de la propriété intellectuelle, tous droits réservés pour tous pays © Éditions L'Écritoire du Reguin.

Pour toutes informations sur les textes à la feuille et les recueils publiés Cliquer ici

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 > >>