Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le blogue-notes d'anne-marie dutilh

LES YEUX D'UNE MAMAN

24 Novembre 2011, 10:33am

Publié par Anne-Marie DUTILH

Pour nous les soi-disant adultes les mots des enfants sont difficiles à notre souvenir. Nous les avons remisés depuis longtemps dans les abysses de l’oubli.Les enfants orphelins, puissent ils retrouver dans ces mots, leurs mots, pour leur maman

 

 

Les yeux d’une Maman

 

 

Maman,  tes yeux ouverts

Etaient des fontaines […]

Où nous venions ensemble

Nous éclabousser à la même […].

 

Tes yeux ouverts, Maman,

Etaient […] Amour infini

Où nous blottissions

Nos joies et nos sanglots d’enfants […].

 

Maman, tes yeux ouverts

Etaient […] un bonheur déterminé

Où nous allions […] du chemin

Et barbouiller d’éclats de rire […].

 

Tes yeux ouverts, Maman

Etaient le jardin […]

Où nous venions butiner […]

Au […] bonheur jamais rassasié.

 

Les adultes ne savent pas pourquoi les enfants cueillent […]  tant de bouquets de fleurs. Les fleurs disent simplement les chemins sacrés du bonheur.

 

Et nous, Maman, nous irons encore

Main dans la main

Cueillir les fleurs des champs

Pour t’offrir des bouquets comme avant.

 

Tu as fermé tes yeux, Maman

Pour toujours disent les grands

Mais nous on n’y croit pas.

 

 

Une Maman ne s’en va pas.  

Surtout pas toi, Maman

 

Toi, Maman,

Tu seras toujours là,

Dans les gestes […]  délicats

Pour consoler du long chemin de chagrin

 

A nos yeux égarés

Tu seras toujours

La Maman-courage

Qui a gravé dans notre souvenir

Les années sourires

Où le bonheur déposait dans nos cœurs ses pépites de soleil.

 

Les enfants posent leurs bouquets de rêve sur […] des étoiles.

Seul le croissant de lune sait […].

 

Toi Maman,

Tu sèmes autour de nous les graines […]

Tu te faufiles dans les […] du vent

Tu te caches […] de l’absence

 

Mais, dans le jardin aux fleurs

La-bas,

Où tu t’en va

Tu nous regarderas grandir

Tu écouteras nos cœurs crier au ciel, nos plus doux  je t’aime

Tu essuieras d’une caresse pâle nos joues voilées de perles de chagrin.

 

Tes yeux fermés, Maman

Sont les fontaines d’un Amour Éternel

0ù nous irons ensemble, cheminer notre destinée.

  

 

 

Anne-Marie Dutilh - Copyrught  by : éditions l'écritoire du reguin

 

 

  

  

  

 

 

 

Commenter cet article

Marie 24/11/2011 13:08

Si triste... mais si beau... Tu sais comme nous aussi, les enfants, sommes sensibles à ces mots...