Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le blogue-notes d'anne-marie dutilh

GOUEBENEZE : le barde saintongeais

7 Novembre 2016, 18:19pm

Publié par Anne-Marie DUTILH

affiche association CARPHIL Culture et Art en Pays HILairois

affiche association CARPHIL Culture et Art en Pays HILairois

Goulebenéze

Marc Henri Évariste Poitevin, plus connu sous le nom de Goulebenéze, est né le 2 juillet 1877 à Burie, au domaine de Montigny, dans une famille bourgeoise fortunée. Très jeune, il taquine la muse et commence à écrire des textes en patois saintongeais.

La notoriété de cet auteur reste aujourd'hui encore particulièrement vivace en Charente et Charente-Maritime. Ses œuvres - souvent écrites en saintongeais - sont aujourd'hui considérées comme faisant partie du patrimoine local régional (Poitou-Charentes et Aquitaine).

VALSE DAU COUGNAT de Goulebenéze

Air : La Valse du Cliquot "Un petit verre de Cliquot , c'est bien peu de chose"

 

Promier coubiet

Coum' tous les bons pésants d'th ieu lon,

Jh'aim' beun in p'tit verr' d'eau-d'-vie veille.

Ol' est un' lithieur sans pareille,

Queneussez-vous reun de pu bon ?

En vous racontant thielle histouère,

Jh 'veux point parler de la saloperit,

Mais d'thieu Cougnat que jh'savons fère,

Qui fiatt le thieur coum' in bâz'lit.

Refrain

Un p'tit verr' de Cougnat,

Vouèlà c'qui fiatte,

O chass' l'influenzat,

Mieux qu'in empiâte,

Chantons don, tant qu'la veugn' tinrat,

La valse dau Cougnat,

Cougnat,

Chantons don, tant qu'la veugn' tinrat,

La valse dau Cougnat,

2e coubiet

Ol' est moëlleux , ol' est piaisant,

O vous met dau baum' dans la goule

Créyau qu'zou sens pas quant' o coule ?

O  m'fait dau beun, mes paur' enfants.

O met ma beurgnoise en peutrasse,

Mais jh'y ai répoundut bin souvent :

"Thitt' me bouèr' thieu pissa d' agheasse,

Pusqu'au m'fait piaisit su l'moument."

3e coubiet

Quant' ol est vieux dan-n-in thiarçon,

Si n'on met son nez à la bonde,

O l'embaum'rait la goule au monde,

- O sent l'Bouillaud ou l'Jurançon -

Quant' on est Chérentais pur' race,

N'on det zou prenr' après l'café,

Pac' qu'on r'queneut ben dans sa tasse,

Le goût d'thieu razin qui zou a fait.

4e coubiet

Si jh'étis peinte, mes bons émits,

Au yeu d'peind' la goule des drôlesses,

Devant vous, teurtous, jh'zou confesse,

Su la touèll' vouèlà don c que jh'f'ris :

Entrr' deux seupés d'Marjholaine,

Jh'mettris en mitant dau tab'llau,

In vieux pésant, en bounet d'laine

A gh'neuil devant-n-in set d'Bouillaud.

Pour écouter la Valse daû Cougnat

Publié avec l'aimable autorisation de Pierre Péronneau, petit-fils de Goubenéze

 

 

Commenter cet article