Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le blogue-notes de anne-marie dutilh

PAGE DE VIE

14 Septembre 2021, 23:05pm

Publié par Anne-Marie DUTILH

Sur la page blanche de l'existence

Coule une versée de temps

Comme règne une lente percée de patience

Et l'impatience demeure

 

S'il me fallait ouvrir la phrase

Sur un grain de page différent

J'aimerais

Que ma page soit une vie

Claire et légère

Comme un ruban de lumière

Irréfléchie

Comme un jeu éclaboussé d'eau vive

Souveraine

Comme un long poème

Inespérée

Toujours inachevée

Lentement étirée à la coulée de l'encre

Vers l'impossible retenue du temps

Que la paupière lucide n'ose pas encore disperser

 

J'aimerais sur ma page

La versée d'un soi-même griffonnée à la plume du temps

Que le temps embellit au bandeau bleu des fronces de solitude

Lorsque se penche la sage lassitude

Comme une phrase de silence sangloté à la marge habituée du temps

Comme les fuseaux de feu sur le brasier de l'existence accoutumée

 

J'aimerais sur ma page

Blanche immensément blanche

Relire encore les mêmes mots suaves

Ces mots qui troublent l'enfance de la vie

Ces mots tendres devenus différents sur la page du temps

Ces mots découragés ou ignorés au berceau des secrètes pensées

 

Mais sur ma page s'écrit une nouvelle

Comme un poème presque irréel

Une bercée de vie sur les eaux calmes et profondes

Du repos mérité et du temps d'aimer

Lentement chuchoté

Comme se chuchote le silence à la pressée du temps inavoué

 

Mais le temps n'est qu'un silence sur la page lorsque s'allonge la phrase

Un essentiel secret et impalpable

Une patience impatiente

Comme une amante bien aimée

Une voix perpétuée à l'encre bleue des tendresses

Une arrachée à la foulée du temps passé à l'imparfait

 

Mais il est tard sur le temps et je tourne ma page à l'angle du silence

Comme une phrase croisée de hasard et d'ombres éphémères sur la lumière du temps qui nous amarre.

 

Anne-Marie Dutilh

 

Selon le code de la propriété intellectuelle, tous droits réservés pour tous pays © Éditions L'Écritoire du Reguin.

Pour toutes informations sur les textes à la feuille et les recueils publiés Cliquer ici

Voir les commentaires

EXPOSITION BLEU ET C'EST TOUT

2 Septembre 2021, 17:48pm

Publié par Anne-Marie DUTILH

EXPOSITION BLEU ET C'EST TOUT
EXPOSITION BLEU ET C'EST TOUT
EXPOSITION BLEU ET C'EST TOUT
EXPOSITION BLEU ET C'EST TOUT
EXPOSITION BLEU ET C'EST TOUT
EXPOSITION BLEU ET C'EST TOUT
EXPOSITION BLEU ET C'EST TOUT
EXPOSITION BLEU ET C'EST TOUT
EXPOSITION BLEU ET C'EST TOUT
EXPOSITION BLEU ET C'EST TOUT
EXPOSITION BLEU ET C'EST TOUT
EXPOSITION BLEU ET C'EST TOUT
EXPOSITION BLEU ET C'EST TOUT
EXPOSITION BLEU ET C'EST TOUT
EXPOSITION BLEU ET C'EST TOUT
EXPOSITION BLEU ET C'EST TOUT
EXPOSITION BLEU ET C'EST TOUT
EXPOSITION BLEU ET C'EST TOUT

Sagittaire, 1955, de cette année là, j'ai retenu cet événement :

 

« le 1er décembre 1955, à Montgomery, en Alabama, aux Etat-Unis, une couturière afro-américaine, Rosa Parks (1913-2005) refuse de céder sa place à un passager blanc, dans un autobus. Elle est emprisonnée et condamnée à une amende. Le 5 Décembre de la même année, elle fait appel et sera défendue par un jeune pasteur noir de 26 ans, Martin Luter King. On dit de Rosa Parks que c'est la femme qui s'est tenue debout en restant assise. Elle devient la figure emblématique de la lutte contre la ségrégation raciale. »

 

Je suis Saintongeaise et je le revendique avec fierté. Comme notre chère «cagouille» symbole de ce pays de calcaire et d'eau, j'avance avec certitude à pas lents et mesurés.

Autodidacte, si cela fût longtemps un traîne-misère aujourd'hui je ne crains plus de l'avouer.

Ma personnalité un peu sauvage, laisse place à des chimères peut-être excessives : atteindre avec la peinture et la poésie tout ce qui permet aux rêves de prendre le large, naviguer vers l'inconnu, voler plus haut sans jamais laisser planer l'orgueil.

Il me plaît aussi de patienter devant les jeux simples de notre dame nature et de perdre mon regard et mes pensées, en regardant la lune se lever, en écoutant les ballades des oiseaux ou en regardant les écureuils pratiquer l'acrobatie sur les vieux troncs du jardin.

Pour ma peinture, c'est tout d'abord la matière ; l'huile, les pigments, la toile de lin, puis le couteau, pour façonner l'image, l'aspect, le songe.

Pour l'écriture, le papier, la plume et l'encre sont indispensables.

La matière est un élément essentiel. Elle accapare l’esprit, apprivoise le regard, contamine l’être et sa raison, comme une affection enivrante. Elle ensorcelle à la source de la passion, chaque rature est un progrès, chaque retouche est un renouveau du regard.

La littérature, la peinture, la musique envahissent mon âme songeuse. Elles sont sans conteste mes subsistances privilégiées. Je m'en nourrit avec gourmandise et passion.

Et ne me parlez pas de péché, car pour ces mets là le péché n'existe pas.

Tout le mois de juillet mon exposition «Bleu et c'est tout» s'est tenue à l'office de tourisme des vals de Saintonge à Saint Jean d'Angély.

Vous êtes venus nombreux. Et nombreux vous avez été, à me laisser des messages de sympathie sur le livre d'or. Je tenais à vous en remercier.

Pour vous qui n'avez pas pu vous déplacer je vous propose la visite intégrale de l'exposition.

 

Anne-Marie Dutilh

 

Selon le code de la propriété intellectuelle, tous droits réservés pour tous pays © Éditions L'Écritoire du Reguin.

Pour toutes informations sur les textes à la feuille et les recueils publiés Cliquer ici

 

Voir les commentaires