Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le blogue-notes d'anne-marie dutilh

L'ENFANT QUE J'AI ETE PLEURE SUR LE CHEMIN

30 Juillet 2016, 10:21am

Publié par Anne-Marie DUTILH

L'enfant que j'ai été pleure sur le chemin.

Je l'ai qiuitté en devenant ce que je suis ;

Mais aujourd'hui voyant que je ne suis plus rien,

Je veux aller chercher cet enfant que j'ai fui.

 

Ah, comment le trouver ? Celui qui s'est trompé

A l'aller, au retour se trompera aussi.

Je ne sais plus d'où je suis venu, où je suis.

Alors tout mouvement de mon âme a cessé.

 

Si je pouvais atteindre un haut sommet au moins,

Le haut d'une colline, pour y distinguer

Ce que j'ai oublié, m'en souvenir enfin,

 

-Dans cette absence au moins je me reconnaîtrais...,

Je trouverais, voyant ce que j'étais au loin,

En moi un petit peu de l'enfant que j'étais.

 

Poème de Fernando Pessoa

Fernando Pessoa, écrivain et poète portugais né le 13 juin 1888 à Lisbonne et mort dans cette même ville le 30 novembre 1935,

Voir les commentaires

LES MOTS

16 Juillet 2016, 07:18am

Publié par Anne-Marie DUTILH

LES MOTS

Juillet. Soleil. Rassemblement. Traditionnel. Pyrotechnie. Promenade. Insouciance. Populaire. Fête. Liesse. Haine. Terrorisme. Attentat. Panique. Témoins. Cotemplation. Larmes. Confusion. Emotion. Kamikaze. Secours. Condoléances. Police. Renseignements. Condamnation. Enquête. Cérémonie. Étendard. Patrie. Liberté. Egalité. Fraternité. Laïcité. Monde. Intelligence. Fleurs. Armes. Horreur. Carnage. Victimes. Cauchemar. Compassion.Colère. Deuil. Solidarité. Menace. Vigilance. Nuit. Poursuite. Démocratie.

(...)

Que reste-il de nos voix portées

Plus loin que les murs de la haine

Où sont les mots

Que disent les mots

Ont ils encore un sens.

 

Anne-Marie Dutilh

Tous droits réservés Anne-Marie Dutilh Copyright by L'Ecritoire du Reguin

Pour plus d'informations sur l'intégral des textes à la feuille et des recueils Cliquez ici

Voir les commentaires

LE QUINZE JUILLET... ROUGE SONT LES COQUELICOTS

15 Juillet 2016, 17:00pm

Publié par Anne-Marie DUTILH

Larmes de Coquelicots

Larmes de Coquelicots

Que reste-il (...)

Un souvenir de papier fripé

Léger et transparent

Que le souffle du vent

Exalte comme philosophie                        

Dans les lapis-lazuli

 

Que reste-il (...)

Des embrasements de juillet

De l'ivresse d'une échappée fantastique

De l'hypothèse d'un soir de liesse

Du parfum d'une impatiente tendresse

 

A l'étoile du parcours s'élève le jeu de la destinée

La douceur ankylosée d'une même saison d'été

Fatalement extirpée aux coquelicots fervents

Juillet germant

Juillet finissant

 

Et (...)

 

Des senteurs raffinées d'un été

Au chant lacté du vent à la frange des cyprès

Revient sans cesse à la mémoire

Ton regard bleu sur le fossé terni du temps halluciné

Ravive sans cesse la blessure courbée

Sur le front de l' inacceptable absence

 

Rouge sont les coquelicots le quinze juillet

 

 à Jacqueline T.

 

Anne-Marie Dutilh

Tous droits réservés Anne-Marie Dutilh Copyright by  L'Ecritoire du Reguin

Pour plus d'informations sur l'intégral des textes à la feuille et des recueils  Cliquez ici

Voir les commentaires

JE SUIS LIBRE

15 Juillet 2016, 04:53am

Publié par Anne-Marie DUTILH

JE SUIS LIBRE
JE SUIS LIBRE


 

Voir les commentaires

SI LE CŒUR VOUS EN DIT !

6 Juillet 2016, 18:48pm

Publié par Anne-Marie DUTILH

Rêverie Marine Huile sur Toile 55x46

Rêverie Marine Huile sur Toile 55x46

Vous êtes venus nombreux fréquenter mon exposition "Le Guetteur de Rêves" à l'office de tourisme de Saint Jean d'Angély et je tiens à vous en remercier vivement.

 

Une exposition se termine, une autre débute avec quelques toiles accrochées à l'office de tourisme de Saint Savinien.

 

Alors si le cœur vous en dit...

 

Anne-Marie Dutilh

Voir les commentaires