Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
le blogue-notes d'anne-marie dutilh

Articles avec #poemes a partager

L'AIGUILLE

25 Novembre 2020, 09:00am

Publié par Anne-Marie DUTILH

L'AIGUILLE

Elle m'a piquée par hasard. […].Un soir d'octobre, salle des pas perdus, nous avons fait connaissance. Elle s'était façonné en silence un lit douillet sous mon aile et profitait de mon innocence pour sceller sa place dans mon corsage. Je m'en suis fait une compagne de passage, une passagère insolite.  Je me suis apprivoisée à sa présence invisible comme une discrète complice, une douce habitude. […]. Je l'ai prise par la main, comme j'aurai pris une enfant égarée. Sa main est une aiguille émoussée, une pince rugueuse, une griffe coriace et indolore, une javeline rude, obstinée, incisive. Elle s’agrippe, se cramponne  avec une affective certitude. […]. Alors nous cheminons ensemble le sourire en coin. Peu importe ses intentions nous sommes unies pour le meilleur ou pour le pire, pour une villégiature temporelle, condamnées à déambuler ensemble sur ce chemin chaotique. 

Alors ensemble, nous irons jusqu'au bout...

Anne-Marie Dutilh

Selon le code de la propriété intellectuelle, tous droits réservés Anne-Marie Dutilh © Editions L'Écritoire du Reguin

Pour toutes informations sur les textes à la feuille et les recueils publiés Cliquez ici

 

Voir les commentaires

LA FEUILLE

11 Novembre 2020, 01:00am

Publié par Anne-Marie DUTILH

LA FEUILLE

Une feuille croustillante m'attend ce matin sur le tapis douillet du jardin d'automne. J'aimerais l'enlacer de mes doigts endurcis, charnières rongées par la rouille des années. L'effleurer, serait une offense, une inconsolable souffrance. [...]. J'ose une caresse de mes yeux gris plutôt que bleus pour soulager les meurtrissures de sa chute vertigineuse. Et lentement des mots gris-bleus glissent de mes yeux et se posent sur les courbes d'or de son âme. Elle s'anime d'une joie enfantine, et moi je reste là,  émerveillée à la regarder sourire, à l'écouter savourer ce petit  bonheur matutinal. 

Nous irons plus loin ensemble dans la lumière de ce jour unique.
Anne-Marie Dutilh

Selon le code de la propriété intellectuelle, tous droits réservés Anne-Marie Dutilh © Editions L'Écritoire du Reguin

Pour toutes informations sur les textes à la feuille et les recueils publiés Cliquez ici

Voir les commentaires

EQUINOXE

3 Novembre 2020, 19:10pm

Publié par Anne-Marie DUTILH

EQUINOXE

Le vent d’équinoxe à entreprit son grand ménage d'automne. Il balaie les nuages  comme un gardien de troupeau range ses animaux à la fin des transhumances pour le retour au bercail. Il coiffe les chevelures blondes des cimes et façonne des meules de feuilles cramoisies qui seront des édredons douillets pour le temps de la dormance hivernale. Il bouscule la mer pour offrir en spectacle à nos regards toujours émerveillés des gerbes d'écume victorieuses. [...] Et dans les jardins d'éternité les chrysanthèmes n'en finissent pas d'applaudir leurs saints . Demain un repos prudent emmitouflera tous les artistes de la  vie jusqu'à la première lune vernale.

Anne-Marie Dutilh

Selon le code de la propriété intellectuelle, tous droits réservés Anne-Marie Dutilh © Editions L'Écritoire du Reguin

Pour toutes informations sur les textes à la feuille et les recueils publiés Cliquez ici

Voir les commentaires

VOIR

15 Octobre 2020, 16:56pm

Publié par Anne-Marie DUTILH

Voir

L'aube se lever

Petit point de jour

Eclat diamantaire

Sur les oripeaux de la nuit

Une écharpe de lumière

Nouée

A la figurative ligne d'horizon

 

Embrasement

Sur ce qui

Ne s'appelle pas encore l'azur

Bondissement sphérique

Sur le dos des collines

Cache-cache

A la cime engourdie des arbres

Flamboiement

Sur la mire

Des eaux au repos

 

Voir

L'aube s'effilocher

Filer son angora

Au rouet des nuages

Discrètement

Dérouler l'écheveau crépusculaire

Éveiller

Sa vénusté laineuse

Au clin d’œil

Du petit matin

 

Puis

Voir

Nos regards mi- ouverts

S'éblouir

A la fulgurante lumière

 

Anne-Marie Dutilh

 

Selon le code de la propriété intellectuelle, tous droits réservés Anne-Marie Dutilh © Editions L'Écritoire du Reguin

Pour toutes informations sur les textes à la feuille et les recueils publiés Cliquez ici

Voir les commentaires

ADIEU JULIETTE GRECO

5 Octobre 2020, 13:30pm

Publié par Anne-Marie DUTILH

ADIEU JULIETTE GRECO

Elle s'en va la grande dame. La Muse de Saint Germain des Prés quitte la scène. Mais ses mots sont installés dans nos mémoires,  précieuses rengaines. 

 

'' Je me sers de ce que je suis. J'ai un instrument, il s'appelle Gréco...J'offre ce que je peux... Le temps qui passe ? Je m'en fous... Je sais seulement que j'ai un curieux pouvoir: celui de ne pas être devenue adulte.  Dans la vie, il faut être grave. Désespéré. Heureux. Passionné. Émerveillé. Mais pas sérieux. Le jour où on se prend au sérieux, on meurt un peu. Je suis vieille, mais je ne suis pas adulte. On pardonne à un homme d'être vieux. Pas à une femme. Avant que les gens me regardent d'un œil attristé, je préfère m'en aller... C'est une question de dignité, de courtoisie et d'amour. S'accrocher, ce n'est pas bien.'' (extraits d'entretiens) 

 

Je suis comme je suis

Juliette Gréco

 

Je suis faite pour plaire
Et n'y puis rien changer
Mes lèvres sont trop rouges
Mes dents trop bien rangées
Mon teint beaucoup trop clair
Mes cheveux trop foncés
Et puis après?
Qu'est-ce que ça peut vous faire?
Je suis comme je suis
Je plais à qui je plais
Je suis comme je suis
Je suis faite comme ça
Quand j'ai envie de rire
Oui, je ris aux éclats
J'aime celui qui m'aime
Est-ce ma faute à moi
Si ce n'est pas le même
Que j'aime chaque fois?
Je suis comme je suis
Je suis faite comme ça
Que voulez-vous de plus?
Que voulez-vous de moi?
Je suis faite pour plaire
Et n'y puis rien changer
Mes talons sont trop hauts
Ma taille trop cambrée
Mes seins beaucoup trop durs
Et mes yeux trop cernés
Et puis après?
Qu'est-ce que ça peut vous faire?
Je suis comme je suis
Je plais à qui je plais
Je suis comme je suis
Je suis faite comme ça
Qu'est-ce que ça peut vous faire
Ce qui m'est arrivé?
Oui, j'ai aimé quelqu'un
Et quelqu'un m'a aimée
Comme les enfants qui s'aiment
Simplement savent aimer
Aimer, aimer
Pourquoi me questionner?
Je suis là pour vous plaire
Et n'y puis rien changer
Je suis comme je suis
Je suis faite comme ça

Source : Musixmatch

Paroliers : Jacques Prevert / Joseph Kosma

Paroles de Je suis comme je suis © Embassy Music Corporation

 

Adieu et Merci Madame Gréco

 

Voir les commentaires

POESIES CHOISIES

12 Septembre 2020, 17:24pm

Publié par Anne-Marie DUTILH

L'OISEAU EN PRIERE Huile sur Toile B.BARTHELEMY collection privée

L'OISEAU EN PRIERE Huile sur Toile B.BARTHELEMY collection privée

VOYAGEUR DE LA NUIT

 

 

Je marche sur des chemins bleus

Que l'on ouvre le soir.

 

Les pluies de l'hiver

Ont déjà clos mes yeux

Mais je viens te revoir.

 

J'ai vu ces cavaliers le long du fleuve glauque

Lointains s'en sont allés

Armes aux poings

Colère

Poussière d'hommes sans retour.

 

Je marche sur des chemins bleus

Que l'on ouvre le soir.

 

Bateliers, arrêtez !

Les pêcheurs ont tendus des filets.

Amasseurs d’espérance,

Le vent sème d'autres trésors :

Tendez vos mains pour l'unité.

 

J'ai souvenir des brumes épaisses

Retombées lourdement aux nuits sombres.

Voyageurs de froidure,

Toi qui vient des ténèbres,

Accepte mon sourire,

Prends l'écuelle et partage.

 

Je marche sur des chemins bleus

Que l'on ouvre le soir.

 

J'ai vu tes vieilles mains caleuses

Épuisées par la terre

J'ai vu ton vieux visage

Buriné par la houle et la tempête,

Je vous sais bâtisseurs d'espérance

Et par tout l'univers,

 

Je marche sur des chemins bleus

Que l'on ouvre le soir.

 

Poème de JEAN-FRANCOIS CORNU

Extrait du recueil : ET MA CROIX S'EST ENDORMIE

Éditions la Taverne aux Poêtes- Angers- 1971

Voir les commentaires

ECLIPSE

13 Juin 2020, 17:34pm

Publié par Anne-Marie DUTILH

Apprivoiser nos regards blafards

A la lumière écliptique
De nos chemins d'existence


Traverser la nuit
En jetant sur nos sommeils
Des sourires aveugles


Et l’enfance se perd
Dans le silence d'inquiétude
Et l’absence s'installe
Sur un rictus colérique


Et lorsque le regard parjure le cœur
Dans les abîmes de rancœur
Reste t-il un semblant d’espoir ?

Anne-Marie Dutilh

Selon le code de la propriété intellectuelle, tous droits réservés Anne-Marie Dutilh © Editions L'Écritoire du Reguin

Pour toutes informations sur les textes à la feuille et les recueils publiés Cliquez ici

 

Voir les commentaires

PASSIONNEMENT

10 Mai 2020, 15:39pm

Publié par Anne-Marie DUTILH

PASSIONNEMENT

Ce fut un sourire échangé

Un clin de cil sur la rondeur du jour

Une histoire nouvelle

Comme un nouveau poème

...

Une passion jamais abîmée

De sourire échangé

En passion érudite

​​​​​​​

Le temps roulotte sa ronde

Malicieux

Impertinent

Indomptable

Dans les ressacs de l’existence

Ou la douleur Amère et le verbe Aimer

​​​​​​​Souffrent le mascaret de leurs lèvres encore humides.

 

Anne-Marie Dutilh

 Selon le Code de la Propriété Intellectuelle, tous droits réservés Anne-Marie Dutilh © Copyright by Editions L'Ecritoire du Reguin http://www.copyrightfrance.com/ . 

Pour plus d'informations  Cliquez ici

Voir les commentaires

POÈME DE JACQUES TERRIEN : LE GRAND PAYS

1 Novembre 2019, 19:51pm

Publié par Anne-Marie DUTILH

POÈME DE JACQUES TERRIEN : LE GRAND PAYS

LE GRAND PAYS


Voici le temps des chemins oubliés,
Voici le temps des barques sans rivages.
L’heure se fige aux cadrans délaissés,
Chaque désir passe comme un mirage.

Voici le temps des Novembres profonds,
Voici le temps des navires sans voiles
Et du silence où dorment les saisons.

 

Je me souviens des musiques d’étoiles
Qui descendaient sur les jardins heureux,
Je me souviens des âmes en allées
Et des printemps aux murmures brumeux.

 

L’herbe se fige au sommeil des allées.

Reverrons-nous ces mains qui nous guidaient
Sur les chemins des lointaines enfances ?
Verrons-nous les ciels qui nous attendaient
Et le grand pays sur les mers immenses ?

Jacques TERRIEN

Jacques TERRIEN est né à Cholet en 1956. Adolescent il écrit ses premiers poèmes. Il est membre de La Plume Angevine et de La Taverne aux Poètes à Angers. Il est l'auteur de plusieurs livres de poésie.

Voir les commentaires

OPUSCULE

30 Septembre 2019, 13:34pm

Publié par Anne-Marie DUTILH

OPUSCULE

Cet opuscule s'est endormi tellement d'années dans une cachette du grenier. Il fallut si peu de temps pour l'éveiller. Un œil un peu curieux, quelques caresses du bout des doigts, et  lentement avec une infinie délicatesse ouvrir son cœur et pirouetter ses pages pour en humer le parfum des mots. Puis prendre une pincée de temps et  partager avec tendresse cette poésie qui a traversé nos années en secret et choisir un poème à partager.

 

Anne-Marie Dutilh

 

Selon le code de la propriété intellectuelle, tous droits réservés Anne-Marie Dutilh © Editions L'Écritoire du Reguin

Pour toutes informations sur les textes à la feuille et les recueils publiés Cliquez ici

 

Poème à Partager : La fleur et le papillon

 

La fleur disait au papillon céleste :

            Ne fuis pas !:

Vois comme nos destins sont différents : Je reste

            Tu t'en vas !

Mais hélas ! l'air t'emporte et la terre m'enchaîne,

            Sort cruel !

Je voudrais embaumer ton vol de mon haleine

            Dans le ciel !

 

Victor Hugo

La fleur et le Papillon extrait de l'opuscule "Langage des Fleurs"

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>